Comment déguste-t-on une bière ?

La dégustation est un art et consiste à pratiquer et pratiquer pour pouvoir à son tour déceler les arômes et les saveurs contenues dans ce breuvage. Ne vous en déplaise hein, on est bien d’accord !

Vous ne deviendrez pas expert à la fin de cet article, ce n’est pas l’idée car l’apprentissage ne se fait pas en une heure, mais nous vous proposons ici d’apprendre les rudiments de la dégustation de la bière. Vous pourrez alors épater votre entourage la prochaine fois que vous les inviterez chez vous !

Nous aborderons les points essentiels de la dégustation :

  1. La préparation à la dégustation
  2. L’environnement
  3. Le verre
  4. La température de la bière
  5. Préparez-vous
  6. Comment servir la bière ?
  7. Ne pas secouer la bière
  8. L’inclinaison est primordiale
  9. Les 4 étapes importantes de la dégustation
  10. La vue : OBSERVER LA BIERE, couleur, mousse
  11. Libérer les arômes : TOURNER LA BIERE
  12. L’odorat : HUMER LA BIERE, sentir les arômes qui s’en dégagent
  13. Le goût : GOÛTER LA BIERE, sentir les saveurs

A la fin de notre article vous aurez toutes les cartes en main pour vous lancer dans l’aventure de la dégustation. Vous pourrez découvrir les arômes fruités, amers, pimentés et autres jusqu’alors passés inaperçus.

Et après il faudra passer à l’étape la plus difficile, on n’en doute pas, la pratique. Ainsi que de l’intérêt pour ce que vous faites. Car ce n’est qu’en pratiquant régulièrement que vous commencerez à percevoir les arômes les plus fins !

Bonne dégustation !

Préparez votre dégustation

Choisissez votre environnement

Vous devez trouver un lieu apaisant, calme et éloigné d’odeurs qui peuvent nuire à votre dégustation comme une atmosphère enfumée, à côté d’un plat qui mijote, un parfum d’ambiance trop prononcé… Mais aussi attention aux endroits trop bruyants et trop passants, cela nuit à la concentration de votre entourage.

Vous devez avoir un peu de temps devant vous. La dégustation d’une bière se fait dans une atmosphère calme et reposée. Si vous êtes pressé, vous ne sentirez rien non plus. C’est comme toute activité, vous ne profiterez de votre moment si c’est un moment que vous avez choisi.

A chaque bière son verre

Si vous n’arrivez pas à bien lire le titre d’une traite : arrêtez votre dégustation, vous avez légèrement abusé ! Sinon, lisez ce qui suit.

Tout d’abord choisissez votre verre. Préférez-le large à bord évasé. La forme du verre joue un rôle très important dans l’épanouissement des arômes.

Ensuite, le verre choisi doit être rincé à l’eau fraiche afin de permettre à la mousse d’accrocher aux parois du verre et aux bulles de rester au centre. Sinon elles sont attirées par les impuretés restées sur les parois internes du verre.

A titre d’exemple, nous avons listé différents types de verres à bière et les avons associés à des genres différents de bière. Cela donne :

  • les bières d’abbaye ou encore les trappistes se dégustent dans des verres larges et évasés
  • les lager ou pils dans des bocks ou des verres coniques
  • les stouts dans des verres cylindriques

Le Saviez-vous ?

Le choix du verre en tant que matériau permet de stimuler plusieurs sens. Sa transparence stimule la vue car vous pouvez admirer la couleur de la boisson. Sa capacité à transmettre la température, aussi appelé conductivité thermique, permet d’en ressentir la fraîcheur en bouche. Le verre à bière possède plusieurs formes, toutes étudiées pour davantage solliciter l’odorat. Ainsi les subtilités des arômes du breuvage sont mieux perçues.

La température de la bière ?

Toutes les bières ne se dégustent pas fraîches. C’est pour cela qu’il est important de toujours vous référer à ce qu’il y a d’écrit sur l’étiquette pour vous orienter au mieux.

Les bières aromatisées se dégustent à 3°, les blanches se boivent très fraiches, entre 6 et 8°. Les brunes et les ambrées se boiront un peu plus tièdes, entre 9° et 11°. Trop de fraicheur peut détruire l’arôme, tandis qu’une bière tiède pourra être tout à fait insipide. Faites votre propre expérience pour vous faire votre propre avis. Vous aurez peut-être vos propres retours d’expérience avec le temps, faites-vous confiance.

Les bières sont à stocker debout afin de ne pas altérer la boisson. Nous en parlerons dans un prochain article.

Préparez-vous

On prend son temps ! C’est comme n’importe quelle autre activité, cela doit être un plaisir et pour en profiter pleinement il faut avoir du temps devant soi.

Votre palais doit être vierge. S’il est « souillé » par des aliments que vous avez mangés pas longtemps avant, mangez un bout de pain afin d’avoir le palais le plus neutre possible. Si vous savez que vous allez faire une dégustation de bière artisanale, évitez de manger des plats épicés par exemple de façon trop rapprochée, ou de boire un alcool fort avant.

Comment servir votre bière ?

Ne la secouez pas

Cela peut paraitre idiot mais je préfère préciser au cas où : soyez délicat. Prenez votre verre dans une main, par le pied, mais pas par en-dessous, cela pourrait le réchauffer. Inclinez votre verre de 45°. De l’autre main, versez la boisson franchement. Au 2/3 redressez petit à petit votre verre afin de créer un petit col de mousse d’environ 3 ou 4 cm. Voilà, on y est, elle est parfaite !

L’inclinaison est primordiale

Il est essentiel dans cette partie de la dégustation de prendre en compte l’inclinaison du verre. L’inclinez d’environ 45° permet d’avoir un bon équilibre entre le liquide et la mousse.

Si vous utilisez une tireuse à bière : ouvrez le levier d’un coup, inclinez votre verre de 45°. La bière coulera ainsi le long de la paroi du verre. Au fur et à mesure que le verre se remplit, il faut le redresser et l’abaisser pour former un col de mousse de 3 à 4 cm en haut du verre.

Si vous dégustez une bière en bouteille : même principe ! Lavez au préalable votre verre à l’eau froide ou mettez-le au réfrigérateur quelques instants. Puis inclinez-le de la même manière et versez franchement le contenu de la bouteille tout en redressant le verre au fur et à mesure.

Les 4 étapes de la dégustation

Observez votre bière

D’abord on observe la mousse. Si la mousse s’accroche sur les bords hauts de votre verre c’est plutôt bon signe : elle est fraîche. Est-elle « dynamique » ? Ses bulles sont-elles fines ou grosses ? Plus elles sont fines plus c’est un gage de qualité.

Comment reconnaître une bonne mousse ? Elle doit résister au moins 3 minutes et laisser ensuite de fines traces sur les parois que l’on appelle « dentelle ».

Ensuite, on regarde la couleur de la mousse. Est-elle blanche ou crème ? L’important ici est plus son homogénéité que sa couleur. Vous saurez vite si votre bière intègre des colorants dans sa composition car la mousse se colore à ce moment-là par endroit. Et ça c’est à éviter !

Maintenant regardez la couleur de votre bière. Elle peut être de différentes couleurs : blanche, blonde, rousse, ambrée, brune, brune rouge, noire, orangée blonde… La couleur de la bière est liée aux malts, aux épices et aux fruits utilisés dans sa recette.

Passez un peu de temps sur la limpidité ou la clarté du breuvage. Plus votre bière est limpide ou claire, plus c’est positif. Je mettrai tout de même un bémol sur l’aspect trouble d’une bière. Ce n’est pas forcément mauvais signe. Certaines bières sont troubles par natures, comme les blanches par exemple.

Nous traitons ici de bières artisanales. Le dépôt est souvent un signe de qualité pour ce genre de bière, nous en trouvons souvent. Cela signifie que votre bière a été faite de manière artisanale.

Tournez votre bière

Il faut tourner la bière pour en libérer les arômes. C’est une étape essentielle pour bien sentir votre bière à l’étape suivante. Le parfum vous aidera à deviner quelles saveurs votre bière va dégager en bouche.

Sentez votre bière

Vous l’avez tournée, sentez-la maintenant. La bière possède un bouquet aromatique d’environ 500 références, bonne chance pour tous les trouver !

Certains arômes reviennent plus souvent comme les arômes autour du fruit, mais aussi une odeur d’herbe fraîchement coupée et de céréales. Le fruit est donné par le houblon, ou encore les fruits utilisés et les senteurs de céréales sont délivrés par les bières qui utilisent une forte dose de malt.

Vous pourrez aussi sentir des produits comme le café, le chocolat et même la viande. Certaines bières vont avoir une odeur épicée, d’autres sentent le miel, la terre ou encore la vanille…

Tellement de possibilités que vous ne vous ennuierez jamais dans vos dégustations, surtout avec des bières réalisées de manière artisanales, qui sont différentes à chaque brassage.

Goûtez votre bière

Et minute papillon, on ne s’enfile pas tout le verre d’un coup : ON DEGUSTE !

Cherchez à apprécier le goût. Prenez une première gorgée et laissez la bière couler sur votre langue puis faites la tourner dans votre bouche. C’est votre langue qui détermine les sensations qui forment le goût : le sucré, le salé, l’acide, l’amer.

Respirez en même temps pour que les arômes vous parviennent encore. Votre bière est-elle plutôt acide ? Les saveurs s’équilibrent-elles entre elles ? Sent-on trop l’alcool ? Est-elle trop sucrée ? C’est tout cet équilibre qui détermine la qualité du breuvage.

Puis appréciez l’arrière-goût, la perception de goût qui persiste après que la bière a quitté la bouche. Il peut être persistant ou éphémère, prononcé ou nuancé. Les saveurs présentes dans l’arrière-goût peuvent être différentes de celles contenues en bouche.

Enfin testez sa longueur en bouche. Même principe que pour le vin, certaines vont avoir des saveurs persistantes en bouche alors que d’autres vont vite disparaître.

Vous avez les bases d’appréciation d’une bonne dégustation. Place à la pratique et surtout amusez-vous !

A bientôt,

L’équipe mabiereartisanale.fr