Les microbrasseries françaises donnent un coup de fouet à notre économie !

Publié le : 08/09/2017 11:42:19
Catégories : Venez, on vous parle de bonnes bières !

On le voit depuis un peu plus d’un an, les microbrasseries ont réveillé la bière en France. Pour notre plus grand plaisir ! Mais notre indice « bonheur » n’est pas le seul à être grimpé dans les compteurs : l’économie et l’agriculture aussi.

Dans cet article nous allons aborder les points suivants :

  • Le DIY et le désir d’entrepreneuriat
  • Être brasseur est aussi un métier de femmes
  • Aucune limite pour devenir brasseur
  • Les bières artisanales sont des bières uniques
  • L’e-commerce et les brasseurs artisanaux
  • Vers un label de la bière artisanale
  • Les terroirs prennent un coup de jeune
  • Ces nouveaux brasseurs ont changé les standards des céréaliers
  • Promouvoir les houblons de France
  • Encourager l’entrepreneuriat français
  • FOCUS : Comment fabrique-t-on une bière artisanale ?


Le DIY et le désir d’entrepreneuriat



Le Do It Yourself, DIY ou encore le « Faire Soi-même », autant de termes pour décrire une tendance qui a sérieusement le vent en poupe depuis que notre économie est en berne.
Le système D requiert du temps mais a permis de se recentrer sur l’essentiel : on a 10 doigts et on sait s’en servir !

DIY Friends
Ont pullulé et pullulent encore sur YouTube nombre de tutos pour créer ses propres bijoux, mobiliers, objets de décoration et j’en passe… il y a un tuto DIY pour à peu près tout, même pour fabriquer sa propre bière chez soi.



Populaire et créative


La bière a longtemps été considérée comme une boisson populaire. Les amateurs le revendiquent aujourd’hui et en ont tiré parti pour laisser libre cours à leur imagination. Et les microbrasseurs ont bien raison. De nombreuses recettes uniques et inédites voient le jour grâce à leur créativité sans borne, pour la plus grande joie de nos papilles !



On brasse partout


Sont donc arrivées sur le marché des microproductions de bières de garages, de salle de bains ou encore de cuisine. Ne réduisons pas la qualité à la taille de la pièce. Les microbrasseries poussent comme des champignons. Leur nombre aurait même doublé en l’espace de cinq ans !

Les microstructures ont atteint 900 unités en 2016 en France. Une brasserie artisanale sur dix en France est créée par une femme. Source : LesEchos.fr



Aussi un métier de femmes


Les femmes y sont pour beaucoup dans l’essor de ces structures. Elles sont d’ailleurs à l'origine de la création d'une microbrasserie sur dix. Une sorte de retour à la tradition historique. En Egypte ancienne, les brasseurs étaient des femmes.



Aucune limite pour devenir brasseur


« N'importe qui peut s'installer comme brasseur. Il n'y a pas d'exigences particulières », dit Pascal Chèvremont, délégué général de Brasseurs de France.

entrepreneuriat français

Aujourd’hui, tout le monde peut devenir brasseur. Il n'y a pas d'exigences légales spécifiques à la création d’une microbrasserie. Seul le Code des impôts donne une limite et considère comme brasserie artisanale celle qui produit moins de 200 000 hectolitres par an.

Avant d’en arriver là, bon courage .


Les bières artisanales sont des bières uniques



La multiplication des bières artisanales issues de microbrasseries dope le marché de la bière en France. A tel point que les géants du secteur Heineken et Kronenbourg redoublent d’effort pour créer une offre et profiter de la tendance.
Mais les bières artisanales sont des bières uniques. Quelles sont leurs spécificités ? Les brasseurs y intègrent des ingrédients naturels qui leur donnent un goût différent les unes des autres. Par exemple : L’abeille de Paname qui utilise du miel des ruches situées sur le toit d’un hypermarché. Et c’est loin d’être la seule ! Les microbrasseries utilisent une large variété d’arômes de fruits, caramels, fleurs et d’amertumes issus des malts et des houblons pour offrir aux consommateurs des bières aux goûts résolument différents.
Les amateurs attendent ce nouveau type de saveurs et aiment partager leurs trouvailles. La demande pour les bières locales et artisanales est en forte croissance.

Mais comment font les microbrasseurs pour rayonner au-delà de leur région ? Ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’e-commerce.



L’e-commerce et les brasseurs artisanaux

e-commerce

Ils ont grandit ou sont même parfois nés avec Internet et les réseaux sociaux. L’e-commerce s’est donc imposé à ces microbrasseurs comme une évidence : ils achètent leurs matières premières en ligne. Il fallait pouvoir acheter une quantité suffisante mais pas astronomique d’orge, d’épices et de houblon, pour limiter l’investissement et le risque de perte.
C’est tout un mode de consommation qui change, chacun essaie d’y trouver une place et de prendre le train en marche.


Vers un label de la bière artisanale


Ils ont déjà leur syndicat : le Syndicat National des Brasseurs Indépendants. Il a pour mission de fédérer, représenter, aider et défendre l’ensemble des brasseries françaises.

Ils souhaitent mettre en place un label différenciant de manière positive les bières réalisées de manière artisanale, le développement de l’offre de formation, la création d’un réseau d’entraide technique, des services de veille réglementaire et juridique.

Cela permettra de mieux mettre en avant l’offre des microbrasseries au niveau national ainsi que d’offrir aux consommateurs des produits en accord avec un certain niveau de qualité et un savoir-faire respectueux de l’artisanat.



Les terroirs prennent un coup de jeune



De nombreux mouvements comme celui des locavores ont permis à ces brasseries artisanales de voir le jour et de rayonner au niveau régional ou national. L’alimentation industrielle est montrée du doigt depuis plusieurs années et la population française a des envies de patriotisme. Vous mélangez le tout et ajoutez à cela l’envie de bien manger, de bien boire et de prendre soin de sa santé, vous obtiendrez l’essor de ces nouvelles structures artisanales.

champ de blé

Pour beaucoup composé de jeunes, le nombre de microbrasseries ne cesse de croître. Ils souhaitent avant tout délivrer un produit de qualité à base de produits de qualité. Certains ont fait d’ailleurs de choix de s’approvisionner dans les exploitations agricoles de leurs régions.



Ces nouveaux professionnels misent sur des recettes pointues (IPA, saison…) et sur la sélection de leurs matières premières pour se démarquer. Source : L’usine Nouvelle


Ces nouveaux brasseurs ont changé les standards des céréaliers


Evidemment les quantités de matières premières ne sont pas les mêmes que celles demandées par les grands industriels. Les acteurs en présence ont dû s’adapter à ce nouveau type de production. Leurs offres et leurs propositions de conditionnement ne pouvaient accueillir les miminum initialement requis pour passer leur commande de céréales.

La conséquence positive sur l’économie n’est pas négligeable et il faut pour ce faire promouvoir l’agriculture française.



Promouvoir les houblons de France


Les houblons utilisés sont majoritairement américains. Mais il existe en France une belle production de cette plante herbacée. Edouard Roussez a cofondé Houblons de France, une association dédiée à la revalorisation de la culture du houblon.



"L’idée était de comprendre pourquoi beaucoup de houblons américains étaient présents dans les bières actuellement en vogue, sans apercevoir les houblons français", explique-t-il dans un entretien au magazine L’Usine Nouvelle.

Encourager l’entrepreneuriat français



Sur le papier tout est beau bien sûr, mais n’oubliez pas qu’il faut aussi beaucoup de courage et d’huile de coude pour arriver à aller au bout de ses idées.
C’est pour toutes ces raisons que le désir d’entrepreneuriat doit rester en tête tout au long du parcours pour ne pas se décourager et perdre de vue son objectif : nous faire découvrir des pépites gustatives !

C’était la minute sérieuse mais il est très important de promouvoir nos jeunes pousses pour leur donner encore plus de chances d’émerger. Alors reprenons.

Des formations existent pour devenir maître-brasseur. Une fois formé, vous pourrez commencer votre activité. Ou alors en vous associant avec un maître-brasseur qui vous aidera à trouver des matières premières de qualité pour votre bière. Après, il suffit d’un peu d’envie et beaucoup d’idée !

Alors à vos carnets de recette, partez !



FOCUS : Comment fabrique-t-on une bière artisanale ?


Sur le papier rien de plus simple… Enfin la liste des ingrédients de base est courte plutôt ! Les ingrédients utilisés sont basiques : de l’eau, du malt (résultat de l’étape de chauffage de l’orge), du houblon et des levures. Tout le savoir-faire du maître brasseur repose dans leur sélection, un dosage précis de chacun des ingrédients et de sa créativité dans l’ajout d’épices, de fruits ou de céréales.

phase empatage fabrication de la bière

La première étape, le maltage, consiste à faire germer les grains d’orge dans l’eau. Une fois la germination suffisante, on sèche le malt vert par soufflage s’air chaud. Cela donne 3 type de malt : pâle pour les bières blondes, caramel pour les bières rousses et ambré pour les bières brunes.

Puis on passe à l’étape du brassage : on mélange le malt dans un grand volume d’eau chaude pour permettre l’empâtage. Il est ainsi transformé en mout. On filtre ce mout pour le cuire et l’associer au houblon. C’est ce qui donne à la bière son goût et sa durée de conservation.

Troisième étape : la fermentation : on mélange le mout à la levure de bière. La levure va transformer le sucre du mout en alcool et en gaz carbonique.

La maturation : on laisse refroidir et on la transfère en cave de garde. Elle subit alors une deuxième fermentation plus lente qui va durer plusieurs semaines.

Une fois votre bière prête, vous pourrez l’embouteiller et la fermentation va continuer dans la bouteille. C’est ce qui donne un caractère trouble et un goût évolutif aux bières artisanales que n’auront pas les bières plus industrielles.

A bientôt,

l'équipe mabiereartisanale.fr

Partager ce contenu

Fabricants

PayPal

Accept

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mémoriser vos accès de connexion lors de vos visites, pour vous en simplifier l'accès lors de votre visite, pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d'informations cliquez sur le lien qui suit : Politique de confidentialité.